S’adapter à une langue étrangère en voyage

Partir en vacances, s’installer à l’étranger, prévoir un road trip sur plusieurs mois, dans un pays étranger et surtout avec une langue étrangère, peut installer des doutes et amener à des questionnements tels que « Comment je vais me faire comprendre? », « Est ce que je vais pouvoir m’améliorer? ». Et c’est vrai que cela peut faire peur quand on est pas bilingue, et en réalité, il n’y a qu’une seule solution : se lancer ! Se lancer, sans se poser trop de questions, sans avoir honte et surtout sans avoir peur de se tromper. C’est totalement different d’apprendre une langue en cours assis sur sa chaise et devant sa feuille, que la pratiquer réellement dans un pays étranger, où on l’assimile beaucoup plus vite et de façon plus ludique, même si évidement avoir des bases scolaires aident énormément !

APPRENDRE QUELQUES MOTS

Si il s’agit de quelques jours, voir quelques semaines dans un pays étranger, il sera impossible d’apprendre la langue, avant de partir ou une fois sur place, mais il y aura toujours la possibilité de communiquer en anglais (que vous le parliez bien ou juste un peu). Mais ce qui est sympa également c’est de faire l’effort de s’intégrer au pays et à sa langue en apprenant des simples mots, comme « bonjour », « au revoir », « s’il vous plait », « merci » etc, même si vous ne pourrez évidemment pas constituer toute une phrase avec cela, votre interlocuteur appréciera l’intention, c’est certain !

TROUVER UN JOB

C’est la manière la plus simple de s’intégrer au pays et la plus efficace pour apprendre la langue, car on est obligé de parler aux locaux, même si cela est très fatiguant les premiers jours. Cela s’applique évidement si on s’installe pour une durée plus ou moins longue dans le même pays. Lors de mon premier jour de travail dans un glacier en Australie, je me suis dit « Mais comment je vais faire, dans quoi je me suis embarquée ?!! ». J’avais peur de ne pas comprendre le client, ne pas comprendre mes collègues de boulot, et au final on s’y fait très vite, on est obligé de s’y mettre à fond, de se concentrer à 100% et ça fonctionne. Et au pire, demander au client de répéter, ou répéter soit même sa phrase n’est pas bien grave !

PARLER, PARLER ET … PARLER !

Il n’y a pas vraiment de secret, il faut parler un maximum, et c’est là que ça devient de plus en plus fluide. C’est certain, qu’au début les phrases ne seront pas parfaites, par manque de vocabulaire, d’erreurs de grammaire et de conjugaison, mais justement il ne faut pas avoir peur de faire des fautes ou avoir peur de mettre du temps à formuler sa phrase, l’essentiel est d’essayer et de s’exercer. C’est de cette façon que l’on apprend énormément, quand je veux dire un mot en particulier que je ne connais pas, ou que je n’arrive pas à formuler correctement ma phrase, je regarde sur internet, je le note et je le saurai pour la prochaine fois. Parler avec les locaux, permet aussi d’apprendre des expressions, qu’on ne trouverait pas dans des livres scolaires.

TRAVAILLER CHEZ SOI

On apprend pas une langue en quelques semaines, c’est un apprentissage qui reste quand même long, même sur place, mais pour que ce soit plus facile et plus rapide, on peut continuer à travailler à la maison :

  • Prendre des cours du soir
  • Regarder des series / films par exemple en anglais avec les sous titres anglais
  • Noter dans un cahier tous les mots de vocabulaire appris dans la journée
  • Lire des livres en anglais (par exemple)
  • Travailler seul à l’aide d’un Bescherelle, d’internet …

NE PAS DOUTER

Il y a des jours qui sont plus difficiles que d’autres, où on a du mal à se faire comprendre, du mal à comprendre la personne que l’on a en face de nous, c’est ultra frustrant mais c’est à ce moment là qu’il ne faut pas perdre confiance en soi, parce que c’est normal que ce genre de situations arrivent parfois et surtout au début, du fait d’un manque de concentration, de la fatigue, de l’accent de l’interlocuteur qu’on arrive pas à comprendre, etc. Apprendre une langue n’est certainement pas facile et ne vient pas en claquant des doigts, et c’est pourquoi il est vraiment gratifiant de voir ses propres progrès, au fur et à mesure.

Aimerais tu ou es tu déjà parti vivre dans un pays étranger ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s